Bilan: 3 choses que j’ai apprises en écrivant mon livre

Dans cet article, je dresse un bilan de l'écriture de mon livre à paraître, et de ce que j'ai appris durant le processus.

Bilan d’écriture

Alors que mon livre sur l’écriture pour les femmes s’apprête à paraître chez ISCA en auto-édition, je trouvais important de dresser pour toi un petit bilan de sa rédaction, et de te faire part de mes réflexions.

Commencée en septembre 2020, cette rédaction était annoncée dans un article où je t’expliquais comment je l’avais mise en place. Ainsi, j’ai commencé par écrire la préface (qui est ensuite devenue le premier chapitre), en pensant aux femmes à qui je voulais m’adresser. Puis, les idées sont venues, naturellement, et je les ai alors jetées sur le papier; ensuite, je les ai organisées pour élaborer un plan, qui est venu très facilement, lui aussi. Depuis le temps que j’y pensais, au fond, ce livre existait déjà en moi, prêt à être écrit.

Quoi? Un plan?! N’est-ce pas contradictoire avec tout ce que je prône au sujet des plans? Hé bien d’abord, j’ai quand même commencé par écrire avant de l’élaborer. Ensuite, mon livre, qui sera intitulé: Écris ton histoire: petit guide d’écriture bienveillant pour les femmes, n’est pas un roman, mais un essai. Ainsi, l’écriture est moins débridée et doit, avant tout, rester claire. Un plan m’était donc utile pour organiser ma pensée, savoir ce que je voulais dire, et dans quel ordre.

Une fois que j’avais mon plan, il n’y avait « plus qu’à » écrire en le suivant. Voici, ci-dessous, un petit bilan en 3 points de ce que j’ai appris ce faisant.

1. Commencer par écrire, toujours

Je le prône depuis le lancement de ce blog: pour écrire il faut… écrire. C’est une technique que je tire de mes années à donner des ateliers d’écriture: pour se lancer, il faut commencer par poser des mots sur une page. Si on réfléchit trop, surtout si on manque de confiance en sa plume ou qu’on souffre du complexe de la bonne élève, on alimente le blocage. Et même, pour commencer, mieux vaut écrire mal que ne pas le faire. On peut toujours corriger ensuite.

Mon astuce est de me donner un court moment d’écriture, une demi heure, par exemple, et d’écrire un maximum sur ce laps de temps. Cela permet de couper court aux tergiversations.

2. Se mettre un délai de fin de rédaction

En annonçant publiquement le début de la rédaction de mon livre, je me suis mis une pression, celle de devoir le terminer dans des délais raisonnables. Et ce fut un bienfait, parce que je ne pouvais plus procrastiner.

Mes journées étant bien remplies, j’ai donc planifié chaque session d’écriture, et j’ai dû m’y tenir. Je voulais que mon livre paraisse début 2021, ce que j’ai également annoncé. En janvier, voyant ce qu’il me restait à faire, j’ai alors décidé de le sortir au mois mars. En auto-édition, j’ai pu tenir ce délai et, ainsi, réussir à le sortir au début de l’année encore.

3. Faire confiance au processus, SURTOUT dans les moments difficiles (et il y en a!)

Pourtant, tout ne fut pas facile. Il y a eu de gros moments de doute (les fameuses résistances dont parle l’écrivain Steven Pressfield dans The War of Art) et de procrastination. L’écriture, parfois, fut aride: j’avais le sentiment de dire des choses inintéressantes, de me répéter, de ne pas avancer.

Et puis, un beau jour, tout s’est mis en place. J’ai senti que mon livre prenait forme. Confirmant ainsi ce que j’ai déjà expérimenté: on peut faire confiance au processus d’écriture. SE faire confiance.

Tu veux essayer, toi aussi, d’expérimenter ce processus?

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Écris un texte en 7 jours et retrouve confiance en ton écriture sans faire de plan!

Si tu rêves d’écrire mais ne sais pas par où commencer, ce petit défi te permettra de remettre le pied à l’étrier!

Marie-Eve
Marie-Eve

Je m’appelle Marie-Eve, et j’accompagne les femmes de Suisse romande qui veulent écrire et qui ont des difficultés à trouver l’élan pour aller jusqu’au bout d’un projet. Je t'aide à identifier tes blocages d’écriture et à aller jusqu’au point final.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *