Écrire : comment s’y mettre ?

La question, qui m’est souvent posée a, à peu près, cette forme : « J’ai envie d’écrire, mais j’ai une vie très remplie, peu d’inspiration, et je n’arrive pas à m’y mettre. Comment faire ? »
Hé oui : comment s’y mettre ? Comment passer de cet état d’envie à la concrétisation d’un projet d’écriture ? Il n’y a pas de secret : dans ce domaine, comme partout, seule l’action permet d’avancer. Il faut donc passer à l’action. Mais comment ?

Un problème de confiance en soi

J’ai moi-même rencontré ce problème, pendant longtemps. Je savais que je voulais écrire. J’adorais lire, j’étais passionnée par la littérature et j’avais envie d’en faire moi aussi, mais je n’arrivais pas à me contraindre à écrire par moi-même. Et quand je commençais un projet, je ne finissais jamais. Même si je trouvais mon idée de départ brillante, je ne continuais pas. J’écrivais avec enthousiasme les premières lignes pour tout abandonner dès les jours suivants.

J’ai donc multiplié les idées et les débuts de projet pendant des années, sans aboutir à rien. Pourtant, je le sentais toujours au fond de moi, ce désir d’écrire. Mais je n’avais pas encore compris quelque chose : que je n’y croyais simplement pas, et que c’est ça qui m’empêchait d’avancer.

Derrière la procrastination, on trouve, en effet, un manque de confiance en soi. Au fond, on ne se croit pas capable de concrétiser son projet. On pense que ça ne sert à rien, que personne ne s’y intéressera, que c’est trop difficile, etc. Et on abandonne ainsi chaque chose que l’on commence.

 

Des solutions : reconnaître la résistance et mettre en place des rituels

Steven Pressfield, un écrivain américain, appelle ces choses que l’on se dit et qui limitent notre action la résistance. De plus, il dit que plus le désir est fort, plus la résistance le sera. C’est donc positif, comme on le voit : on arrête parce que, paradoxalement, on a très envie de le faire. Et c’est bien d’en prendre conscience.

Or, on peut contrer les résistances. Je le sais, parce que, après des années de projets avortés, j’ai réussi à aller enfin au bout des miens.
Il faut donc s’aider soi-même. On peut commencer à mettre en place des rituels puissants et efficaces, qui nous soutiendront.

 

2 rituels qui débloqueront le flux de ton écriture

Julia Cameron, spécialiste de la créativité et auteure de Libérez votre créativité, la bible des artistes (1992), conseille deux pratiques, que je trouve personnellement miraculeuses : les pages du matin et les rendez-vous d’artiste. Les premières sont 3 pages de flux continu d’écriture à écrire à la main dès le réveil tous les matins. Les seconds sont des rendez-vous pris avec soi-même sur une base régulière (une fois par semaine), pour faire quelque chose de distrayant et nourrir son artiste intérieur. Et plus on s’accorde de jeu, plus la créativité se libère.

Commence déjà à mettre en place cela, et tu prendras confiance en ton aptitude à écrire. Car l’action est la meilleure réponse à tes doutes.

 

 

Et si tu as envie d’essayer concrètement cette méthode, voici un petit cours sur 7 jours qui te permettra d’écrire un premier texte jusqu’au bout :
https://mailchi.mp/865504c5acee/inscription-defi-ecriture-7-jours

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Écris un texte en 7 jours et retrouve confiance en ton écriture!

Si tu rêves d’écrire mais ne sais pas par où commencer, ce petit défi te permettra de remettre de pied à l’étrier!
Marie-Eve
Marie-Eve

Je m’appelle Marie-Eve, et j’accompagne les personnes qui veulent écrire et qui ont des difficultés à trouver l’élan pour aller jusqu’au bout d’un projet. Je vous aide à identifier vos blocages d’écriture et à aller jusqu’au point final.

En savoir plus

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quis odio velit, Phasellus sem, lectus amet, elementum Donec ut id,