Auto-édition: 4 plateformes alternatives

Dans cet article, je te donne les résultats de ma recherche de plateformes d'auto-édition alternatives pour publier mon livre.

L’auto-édition: tout un monde

L’auto-édition est un vaste monde, et qui suscite de plus en plus d’engouement. Cherchant à auto-éditer mon livre à paraître en mars 2021 sur l’écriture, dont je te parlais ici, je voulais trouver une plateforme alternative à Amazon, qui n’empiète pas sur les droits des écrivain-e-s. J’ai donc fait une recherche… et j’ai découvert tout un univers.

Pourquoi s’auto-éditer?

Quels sont les avantages de l’auto-édition? Hé bien, tout dépend de ce que l’on vise. Car, si c’est une chose d’avoir son livre entre les mains, c’en est une autre de le promouvoir. Et, comme tu le sais sûrement, c’est le rôle d’une maison d’édition de promouvoir et distribuer ton livre.

Cependant, certaines maisons d’auto-édition commencent à le faire également. En effet:

les plateformes [d’auto-édition] vont prendre votre livre, vous proposer de le formater et le distribuer sur les plateformes de ventes de livres en ligne, voire même dans un réseau de librairies. Elles vous fournissent des chiffres de ventes et vous reversent les royalties en une seule fois, ce qui simplifie votre comptabilité.

publiersonlivre.fr

De plus, des liens entre les maisons d’édition classiques et les nouvelles plateformes se tissent: de plus en plus d’éditeurs viennent en effet faire leur marché sur les sites. C’est ainsi que certains livres ont connu ce parcours: d’abord auto-édités, puis pris en charge par une maison d’édition. Ce fut le cas, par exemple, pour le livre de Mary Laure Teyssedre, que j’avais interviewée.

L’avantage principal de l’auto-édition est que tu peux t’éditer sans attendre l’aval (et le formatage) d’un éditeur, et que tu gardes le contrôle sur ton texte et sur ses ventes. A l’heure où beaucoup de maisons d’éditions classiques sont débordées par les manuscrits, surtout depuis la pandémie, prendre l’option de l’auto-édition devient de plus en plus intéressant.

Il existe même, désormais, des bibliothèques en ligne des auteur-e-s auto-édités, comme Vox Editio, par exemple, qui recense les auteur-e-s, leur donne une visibilité, leur offre des outils d’écriture, regroupe des événements. Quand je te disais que c’est tout un monde…

De mon côté, voici ce que je recherchais: une plateforme, si possible suisse, peu chère, qui me permettait d’éditer et de vendre mon livre (format électronique et papier), principalement aux personnes qui sont intéressées par mon activité, ainsi que mes clientes.

Voici donc 4 plateformes, leurs avantages et inconvénients, dont une suisse.

L’avantage principal de l’auto-édition est que tu peux t’éditer sans attendre l’aval (et le formatage) d’un éditeur, et que tu gardes le contrôle sur ton texte et sur tes ventes.

4 plateformes pour s’auto-éditer

TheBookEdition

Contrairement à d’autres plateformes, TheBookEdition est entièrement gratuite si on ne vend pas de livre (mais bon, c’est pas le but non plus hein). Plateforme française, elle propose 2 modes d’édition, le privé et le public.

Le mode d’édition public, qui nous intéresse ici, permet de publier son livre dans leur librairie en ligne, en plus de le faire livrer dans le monde entier. Ce qui est intéressant, c’est que la marge de vente du livre est reversée intégralement à l’auteur-e. Imprimé uniquement à la demande, avec un nombre impressionnant d’options (type de papier, couverture, etc.), avec ou sans ISBN, le livre est disponible également au format numérique. Enfin, TheBookEdition propose des services de diffusion en librairie, moyennant une commission.

Le livre peut être édité en 24h à 72h. Tous les détails des étapes de publication se trouvent ici.

Librinova

Librinova propose plusieurs services. Sa particularité est qu’elle se profile comme une plateforme d’auto-édition qui fait également agent littéraire, permettant ainsi de passer à l’édition classique en fonction du nombre de ventes et de la demande des éditeurs.

La publication numérique uniquement coûte 75 euros. La publication papier commence à 230 euros et bénéficie d’une large diffusion. La version la plus complète de publication d’un livre propose un accompagnement à l’écriture, des services éditoriaux, graphiques, commerciaux et promotionnels, et coûte 1950 euros.

Le livre numérique est disponible sur les sites libraires en quelques jours. Pour la version papier, le délai est de 4 semaines environ.

Publiersonlivre.fr

Plateforme détenue par Olivier Morel, Publiersonlivre.fr offre un service d’aide à l’auto-édition qui propose plusieurs formations, mais aussi des articles, pour aider les écrivain-e-s à se lancer dans l’auto-édition. Elle proposait des services d’auto-édition, mais il semble qu’elle ne le fait plus. Cela dit, c’est un site que je recommande pur la richesse et la pertinence de ses informations.

Mon livre, auto-édité en 2021 chez ISCA

ISCA

Seule plateforme suisse que j’aie trouvée, ISCA est une initiative des Editions Slatkine à Genève. Son avantage: elle propose une offre sûre et liée au droit suisse. Il y a plusieurs forfaits, avec correction professionnelle et mise en page possible. Le forfait de base est de 299 CHF. Pour ce prix, ISCA met ton ouvrage en vente sur sa plateforme, soit en version imprimée (selon le principe de l’impression à la demande), soit en version e-book. De plus, sur demande, ISCA peut mettre en exposition ton ouvrage au Café Slatkine, rue des Chaudronniers à Genève pour une meilleure exposition au public. Pour chaque livre proposé sur la plateforme ISCA, le calcul du revenu est le suivant : prix de vente – coûts de fabrication – 15% du prix de vente (correspondant aux frais d’exploitation).

Le livre peut être édité dans des délais différents selon la formule. Pour la formule complète (relecture, conception de la couverture et mise en page), il faut compter 2 à 3 mois. Si on se passe de ces services, ça peut aller un peu plus vite. Leur service, que j’ai contacté, est très réactif et m’a donné des réponses en moins de 24h. Si tu veux en savoir plus, la Radio télévision suisse (RTS) a fait une émission à son sujet.

En conclusion, comme tu le vois, l’offre est variée, et les services que propose chacune de ces plateformes le sont tout autant. Et les frontières entre l’édition classique et l’auto-édition semblent de plus en plus poreuses…

Quant à toi, j’espère que ça t’encourage et te donne envie de te lancer!

Partager cet article

Écris un texte en 7 jours et retrouve confiance en ton écriture sans faire de plan!

Si tu rêves d’écrire mais ne sais pas par où commencer, ce petit défi te permettra de remettre le pied à l’étrier!

Marie-Eve
Marie-Eve

Je m’appelle Marie-Eve, et j’accompagne les femmes de Suisse romande qui veulent écrire et qui ont des difficultés à trouver l’élan pour aller jusqu’au bout d’un projet. Je t'aide à identifier tes blocages d’écriture et à aller jusqu’au point final.

En savoir plus

2 réponses

  1. C’est bon à savoir, merci. Je ne suis pas certaine que ces plateformes distribuent toutes les livres en suisse. Car il s’agit de distribution, et non de diffusion. Ca fait une énorme différence 🙂 Je crois que Youstory et Bookelis propose la distribution de livre en Suisse en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *