Pandémie et écriture: le témoignage d’Élodie!

écrire en temps de pandémie
Dans son témoignage, Élodie nous parle de la difficulté d'écrire en temps de pandémie, et comment, grâce à sa force de travail et son accompagnement à l'écriture, elle a remis ses projets sur pied !

Une pandémie qui isole artistiquement

Je m’appelle Élodie. J’ai 27 ans. J’ai fait une formation d’auteure à l’Institut littéraire suisse ainsi qu’un master à la Haute école des arts de Berne. J’écris aujourd’hui différentes sortes de textes: roman, théâtre, poésie. Parallèlement, je fais aussi du théâtre. Je joue et je mets en scène. Tout cela a été bloqué, évidemment, à cause de la pandémie de 2020.

C’est bien de lire dans son coin ou de regarder des films. Mais c’est encore mieux d’échanger et d’avoir un ou une partenaire de création.

Élodie

La situation de pandémie m’a fait me sentir isolée artistiquement. J’étais en hypostimulation artistique et intellectuelle. C’est bien de lire dans son coin ou de regarder des films. Mais c’est encore mieux d’échanger et d’avoir un ou une partenaire de création. Je me sentais seule et perdue et avais besoin de soutien dans mon écriture.

J’ai choisi de me tourner vers ce programme d’accompagnement, car Marie-Ève était mon enseignante de français au gymnase. La bienveillance avec laquelle elle nous a fait approcher la dissertation (exercice effrayant mais qui nous a semblé moins compliqué grâce à elle), les ateliers d’écriture qu’elle animait… elle nous a fait prendre confiance en nous, nous a encouragé-e-s à écrire. Quand je me suis rendu compte qu’elle faisait ce travail d’accompagnement littéraire, pour moi c’était vraiment l’évidence d’aller vers elle, chez Écrivain-E. J’ai voulu retrouver cette manière faire. Cette bienveillance « ferme » qui pose aussi une structure de travail et va à l’essentiel.

Apprendre à dédramatiser l’écriture

Le plus grand changement à la suite de mon accompagnement a été de dédramatiser le fait de se mettre à écrire. A la sortie de ma formation à L’Institut littéraire, en effet, je me suis dit « Je suis diplômée maintenant, il faut que je sois à la hauteur ». J’ai commencé à me mettre beaucoup de pression. J’ai perdu l’aspect ludique. Je me suis retrouvée bloquée dans mon processus d’écriture. Grâce à la structure de travail proposée et tous les encouragements reçus durant cet accompagnement, j’ai pu dédramatiser et passer à l’action. Cela m’a montré que je pouvais écrire, en quelques mois, un premier jet de roman, et même un premier retravail. Cela m’a fait découvrir que mon potentiel était encore là. En effet, il ne s’était pas éteint parce que j’avais terminé ma formation et que j’étais moins confiante.

De nombreux projets, dont une maison d’édition

A l’avenir, je souhaite de tout cœur que mes textes soient publiés dans une maison d’édition. Je veux partager mes textes avec le plus grand nombre de lecteurs et lectrices possibles. J’espère également que des institutions me fassent confiance et acceptent mes propositions de donner des ateliers d’écriture dans des structures sociales ou médicales… J’aimerais partager l’écriture et encourager les autres à écrire. Je suis d’ailleurs en train de créer une maison d’édition appelée « saison des pluies » qui a pour ambition de placer l’auteur-e et ses droits au centre de sa démarche éditoriale. L’idée est donc de reconnaître le métier d’écrivaine, d’écrivain, à part entière et de donner des revenus à hauteur du travail fourni, laissant les droits de reproduction aux personnes grâce à qui les textes existent et qui font vivre les maison d’éditions.

N’ayez pas peur d’être jugé, ce n’est pas le but d’un accompagnement littéraire. Je pense que les bénéfices sont immenses, il y a tellement plus de choses à gagner qu’à y perdre et la méthode de Marie-Ève est une manière très simple de s’épanouir.

Élodie, mai 2021
Défi d'écriture

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Écris un texte en 7 jours et retrouve confiance en ton écriture sans faire de plan!

Si tu rêves d’écrire mais ne sais pas par où commencer, ce petit défi te permettra de remettre le pied à l’étrier!

Marie-Eve
Marie-Eve

Je m’appelle Marie-Eve, et j’accompagne les femmes de Suisse romande qui veulent écrire et qui ont des difficultés à trouver l’élan pour aller jusqu’au bout d’un projet. Je t'aide à identifier tes blocages d’écriture et à aller jusqu’au point final.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *